ESPACE BOUTIQUE
SHOP AREA

KP espace virtuel d'art contemporain

v

| LES SIFFLANTS |

Le peuple des Sifflants
Photographies | Marc Philippin | 2016 |

Située aux confins de la région du grand canal Panatlantique du royaume de Talasy, la tribu des Sifflants ne compte plus que quelques habitants. Vivant au cœur d’une forêt épaisse et luxuriante, ce peuple indigène semblait vivre en harmonie avec son environnement. La grande forêt sacrée du Panados les avait probablement protégés jusqu’à aujourd’hui des ravages de la modernité.

Leurs us et coutumes nous sont encore peu connus. Leur culture s’apparente au premier abord à celle des Oiyony, peuple indigène de chasseurs-cueilleurs vivant à 50 km en amont du grand fleuve. La survie de ces habitants est aujourd’hui menacée par la pollution des eaux du fleuve Kan qui traverse le territoire des Sifflants.

C’est à Antonin Kaditch, pêcheur et chercheur d’or occasionnel, que l’on doit la découverte exceptionnelle de cette tribu encore inconnue du grand public. Ayant rapporté sa rencontre à son ami peintre et photographe Marc Philippin, ils entreprennent tout deux une expédition exploratoire en 2016 afin d’aller à la rencontre de ce peuple mystérieux qui communique à travers la forêt en sifflant comme des oiseaux. En effet, l’une des particularités de ce peuple, est leur capacité exceptionnelle de communication avec les oiseaux. Ils imitent à la perfection tous les chants d'oiseaux des grandes forêts de Talasy. Certains affirment qu’ils ne font pas qu'imiter les chants des volatiles, mais qu’ils dialoguent réellement avec eux. Le fait qu’une partie de leur langage soit partiellement ou entièrement sifflée nous fait penser, à juste titre, qu’ils ont développé une sensibilité particulière à cette forme de langage chanté. La plupart ont des oiseaux comme animal de compagnie : ces derniers ne craignent pas les hommes et semblent faire partie de cette tribu au même titre que tout autre individu des Sifflants. Certaines cérémonies observées font penser qu’ils s’unissent symboliquement à ces espèces d’oiseaux qu’ils nomment les Palatchas. Cette forme de mariage entre l’homme et l’animal donne parfois naissance à d’étranges divinités vivantes ayant la silhouette gracile d’une femme à tête d’oiseau.

« Ce fût en même temps effrayant et fascinant de découvrir des créatures vivantes ressemblant étrangement à des divinités égyptiennes comme ce prince Horus au visage de faucon. C'est, pour la plupart, des écorchés vifs qui dégagent une force mystérieuse et une douceur naturelle. Le fleuve drague dans ses eaux un nombre considérable de déchets de toutes sortes dont ils se servent pour leur usage quotidien et, aujourd’hui, il n’est pas rare de voire les femmes de la tribu des Sifflants s’emparer de résidus de plastique pour en faire de magnifiques parures ou des sous-vêtements à l’érotisme troublant, comme s'il s’agissait d’une étoffe rare et précieuse. Ils n'ont pas conscience que ces déchets, qu’ils prennent pour des trésors apportés par les eaux sacrées du Kan, ne sont en fait que les traces d’une pollution à grande échelle qui les menace et dont ils ignorent tout. » rapporte Marc Philippin dans son carnet de notes.

Les photos réunies dans cette exposition témoignent de l’urgence à considérer ces habitants comme les gardiens de la grande forêt sacrée du Panados. Les Sifflants disparaissent lentement, victimes du comportement insensé de notre système et mode de vie toxiques qui infecte les régions les plus reculées de notre globe et accentue la lente agonie de la diversité des espèces, des cultures et des civilisations.

Located on the edge of the Great Pan-Atlantic Canal region of the Talasy kingdom, the Sifflants tribe now has only a few inhabitants. Living in the heart of a thick and lush forest, this indigenous people seemed to live in harmony with their environment. The great sacred forest of Panados probably protected them until today from the ravages of modernity.

Their habits and customs are still little known to us, their culture is similar at first sight to that of the Oiyony, indigenous hunter-gatherer people living 50 km upstream of the great river. The survival of these inhabitants is now threatened by the pollution of the waters of the Kan River, which flows through the territory of the Sifflants.

Antonin Kaditch, an occasional gold-seeker and fisherman, is responsible for the exceptional discovery of this tribe, still unknown to the general public. Having reported his encounter to his painter and photographer friend Marc Philippin, they both embarked on an exploratory expedition in 2016 to meet this mysterious people who communicate through the forest, whistling like birds. Indeed, one of the peculiarities of this people is their exceptional ability to communicate with birds. They imitate perfectly all the bird songs from the great forests of Talasy. Some say that they are not only imitating the songs of the birds, but that they are actually talking to them. The fact that part of their language is partially or completely whistled makes us think, quite rightly, that they have developed a particular sensitivity to this form of sung language. Most of them have birds as pets: they do not fear humans and seem to be part of this tribe just like any other Sifflants . Some of the ceremonies observed suggest that they symbolically unite with these species of birds that they call the Palatchas. This form of marriage between man and animal sometimes gives birth to strange living deities with the slender silhouette of a bird-headed woman.

"It was at the same time frightening and fascinating to discover living creatures strangely resembling Egyptian deities like Prince Horus with the falcon face. Most of them are skinned alive, giving off a mysterious force and a natural softness that forces respect. The river drags in its waters a considerable amount of waste of all kinds that they use for their daily use and, today, it is not uncommon for women of the Sifflants tribe to take plastic waste to make magnificent jewellery or underwear with disturbing eroticism, as if it were a rare and precious fabric. They are unaware that this waste, which they take for treasures brought by the sacred waters of the Kan, are in fact only traces of a large-scale pollution that threatens them and of which they ignore everything." report Marc Philippin in his notebook.

The photographs gathered in this exhibition testify to the urgency of considering these inhabitants as guardians of the great sacred forest of Panados. The Sifflants slowly disappear, victims of the senseless behaviour of our toxic system and way of life that infects the most remote parts of our globe and exacerbates the slow agony of the diversity of species, cultures and civilizations.




Extrait sonore capturé lors de l'expédition de 2016 | Sound excerpt captured during the 2016 expedition



| LES SIFFLANTS |

Le peuple des Sifflants
Photographies | Marc Philippin | 2016 |

Edition limité 3/3
50 x 75 cm


Papier
Mat Fine Art 305 g/m2 | CHF 360.-
Satiné FujiFilm 246 g/m2 | CHF 330.-
Mat FujiFilm 252 g/m2 | CHF 320.-

Tirage avec cadre noir alu Mat | CHF 450.-

Alu-Dibond CHF 450.-

Imprimé sur papier photo de qualité Premium.
Signé, daté, numéroté par l'artiste.
Chaque oeuvre est livré avec un certificat d'authenticité.

Fichier numérique CHF 1000.-
Ce paiement comprend : les droits de reproduction de l'œuvre avec un tirage autorisé jusqu'à 2000 exemplaires. Le fichier haut définition est livrée au format Tif, JPEG et PDF, 300 DPI, RGB.

Limited edition 3/3
50 x 75 cm


Paper
Mat Fine Art 305 g/m2 | CHF 360.-
Satiné FujiFilm 246 g/m2 | CHF 330.-
Mat FujiFilm 252 g/m2 | CHF 320.-

Print with Frame black alu Mat | CHF 450.-

Alu-Dibond CHF 450.-

Printed on quality Premium photographic paper.
Signed, numbered and dated by the artist.
Come with a certificate of authenticity.

Digital file CHF 1000.-
This payment includes: the reproduction rights of the work with a print to authorise up to 2000 copies. The high-definition file is delivered in Tiff, jpg and pdf format, 300 dpi, RGB.




image

LES SIFFLANTS #1

Photographie | Edition limité 3/3 | 50 x 75 cm

image

LES SIFFLANTS #2

Photographie | Edition limité 3/3 | 50 x 75 cm

image

LES SIFFLANTS #3

Photographie | Edition limité 3/3 | 50 x 75 cm

image

LES SIFFLANTS #4

Photographie | Edition limité 3/3 | 50 x 75 cm

image

LES SIFFLANTS #5

Photographie | Edition limité 3/3 | 50 x 75 cm

image

LES SIFFLANTS #6

Photographie | Edition limité 3/3 | 50 x 75 cm

image

LES SIFFLANTS #7

Photographie | Edition limité 3/3 | 50 x 75 cm

image

LES SIFFLANTS #8

Photographie | Edition limité 3/3 | 50 x 75 cm

image

LES SIFFLANTS #9

Photographie | Edition limité 3/3 | 50 x 75 cm

image

LES SIFFLANTS #10

Photographie | Edition limité 3/3 | 50 x 75 cm

image

LES SIFFLANTS #11

Photographie | Edition limité 3/3 | 50 x 75 cm

image

LES SIFFLANTS #12

Photographie | Edition limité 3/3 | 50 x 75 cm

COLLECTION LES SIFFLANTS

COMMANDEZ | ORDER

Commandez directement à l'artiste l'oeuvre de votre choix. Pour ce faire veuillez indiquer votre nom et prénom ainsi que votre E-mail. L'oeuvre est livrée à l'adresse de votre choix après validation de votre commande. Le paiement s'effectue par virement bancaire uniquement. Les éventuelles informations supplémentaires vous serons communiquées par e-mail. Pour effectuer plusieurs commandes groupées, veuillez au préalable noter le nom de chaque oeuvre que vous désirez acquérir et regroupez les dans votre commande en utilisant le formulaire ci-dessous. N'hésitez pas à me contacter en cas de questions ou suggestions. J'attache beaucoup d'importance à la communication avec mes clients.

Order directly to the artist the work of your choice. To do so, please enter your first and last name and e-mail address. The work is delivered to the address of your choice after validation of your order. Payment is made by bank transfer only. Any additional information will be communicated to you by e-mail. To place several collective orders, please note the name of each artwork you wish to acquire and group them in your order by using the form below. Feel free to contact me if you have any questions or suggestions. I attach great importance to communicating with my clients.